Déménager quand on a 3 ans

Je t’en parlais il y a quelques mois sur ma page Facebook, alors que papa Pig était encore en formation.

Nous attendions, que dis-je, nous comptions les jours jusqu’au jour final… et jusqu’à l’annonce du lieu de mutation.

Aujourd’hui c’est enfin terminé ! nous avons déménagé, changé de région, loin de la famille et de la grande ville… pour aller en Auvergne.

Beaucoup nous demandent si on a été punis pour arriver là. Mais non ! C’était un choix ! Nous voulions nous mettre au vert. Avoir un environnement de qualité pour élever notre fille dans des conditions optimales. Peu de criminalité, la nature en veux-tu en voilà, une météo assez clémente (si si ! c’est vrai !), une qualité de vie nouvelle en somme.

ballade-auvergne-déménager

Alors bon, on ne peut pas toujours avoir TOUT ce que l’on veut… et c’est vrai qu’on est tombé pas loin d’un trou… On n’est pas à Clermont-Ferrand, mais on n’est pas non-plus au sommet du Mont-Dore.

En terme d’emploi, je pense que je vais Vraiment envisager ma reconversion ou la reprise de mes études, c’est sûr. Mais je ne le vois pas comme une fatalité. Bien au contraire ! C’est enfin l’opportunité pour moi de me pencher sur mes véritables envies professionnelles.

Maintenant que nous sommes bien installés, que nous avons finis les travaux (j’ai une vraie cuisine gniiii !), je reprends le chemin du blog et des réseaux sociaux. Je t’avoue que cette longue pause m’a fait du bien. Car se lever le matin et ouvrir les applications avant même d’avoir bu un café… bref c’est pas le sujet.

Du coup, en faisant des petites modifications ici avant de recommencer à écrire, j’ai listé dans ma petite tête les quelques idées de sujets dont j’avais envie de te parler.

La première chose qui m’est venue à l’esprit est de te parler de ce qu’a été le déménagement pour Miss ChouinChouin… car ce n’a pas été très facile pour elle.

D’abord, il a fallu quitter la crèche où elle allait 5j/7 depuis 2 ans, de 8h30 à 18h, 46 semaines par an. A la crèche, elle y avait ses meilleures copines. Je t’avoue que jamais je n’aurai pensé qu’il pouvait exister une amitié aussi forte à cet âge là. Elles formaient un petit groupe de 3 chipies, ensemble depuis l’ouverture 2 ans plus tôt. Elles s’inventaient des jeux et avaient même des projets ensembles ! Pour la petite histoire, elles prévoyaient d’aller « tout en haut, tout en haut de la Tour Eiffel de Paris, sans les mamans et sans les papas, que M., K. et Miss ChouinChouin ! ». Ne me demande pas pourquoi, je n’en sais rien ^^

Quitter la crèche, au début c’était un peu comme la veille des vacances, elle ne comprenait pas trop. J’avais prévenu les mamans des copines pour que la première à partir puisse lui dire au revoir. J’avais même prévu des petits cadeaux pour remercier toute l’équipe, qui avait été vraiment super et très pro tout au long de la garde. Et le top, Miss ChouinChouin elle aussi est repartie avec des petits cadeaux et tous ses jolis dessins, activités, etc.

C’est par la suite que ça a été difficile. Au bout de quelques jours. Quand la maison se remplissait de plus en plus de cartons, que de toute évidence, nous ne partions pas en vacances et qu’elle commençait à s’ennuyer de ses petits copains de la crèche.

Mi-mars tout s’est enchainé. Nous sommes allées récupérer Papa Pig à la fin de sa formation, nous avons visité la future maison, puis nous sommes rentrés finir de préparer le déménagement. Miss ChouinChouin était ballotée de droite à gauche, et papa-maman avaient très peu de temps à lui consacrer.

Elle est donc partie s’amuser chez ses papys-mamies pendant une semaine. Elle a quitté très vite sa maison, son tout premier foyer, sa toute première chambre, celle-la même où elle avait grandis, où elle avait fait ses premières « vraies nuits », cette première maison où elle avait fait ses premiers pas et dit ses premiers mots…

Au milieu de tout ce remue ménage, l’arrivée en fanfare chez mamie M. a été assez difficile… je ne sais pas trop si c’est à ce moment là qu’elle a commencé à comprendre qu’elle ne verrait plus sa maison, ou bien si c’est parce-qu’elle n’était pas avec ses parents, ou bien les deux à la fois. Les jours passant elle s’est un peu apaisée, mais elle nous demandait beaucoup. Elle voulait rentrer à la maison. Pas la maison « vieille et pas très jolie, mais sa maison à elle ». La pauvre, ça me faisait mal au coeur. J’avais vraiment l’impression de la déraciner, de lui enlever quelque chose…

Nous avons, de notre côté, fait en sorte d’avancer au maximum pour que la majorité des travaux soient fait, dont sa chambre en priorité, avant son arrivée. Bien sûr, lorsqu’on fait des travaux dans une maison qui a 40 ans, on a toujours des surprises… plus ou moins importantes… Mais nous avons respecté nos objectifs ! Et ce grâce à l’aide d’âmes charitables venues à notre rescousse.

C’est avec mamie C. que Miss ChouinChouin est venue découvrir se nouvelle maison. Et là aussi, ça a été un cap à passer pour elle. J’appréhendais beaucoup les nuits dans sa nouvelle chambre. Car ça a toujours été assez difficile de la faire dormir lorsque nous n’étions pas à la maison… Mais c’est passé comme une lettre à la poste. Certainement parce-que toutes ses affaires y étaient déjà et que j’avais essayé de réorganiser sa chambre comme la précédente… La seule chose qu’elle demande maintenant, c’est de garder la lumière de sa fleur (tu sais la fleur rose de notre ami suédois) allumée le temps qu’elle s’endorme, en plus de la veilleuse.

Là où le problème s’est posé, c’est avec les toilettes. Miss ChouinChouin a été propre assez tôt. A 27 mois elle était propre jour et nuits. A 30 mois, elle y allait seule et me laissait comme indice de son passage le rouleau de papier déroulé ^^. Mais quelques temps avant le déménagement, des WC publics lui ont fait peur avec leur pu*** de chasses d’eau automatiques. Elle avait décrété que dorénavant, elle n’irait qu’en toilettes connues. Et… les toilettes de la nouvelle maison étaient inconnues au bataillon !

Elle se retenais tellement qu’elle finissait par faire dans sa culotte. Bien sûr il était totalement exclu pour elle (et pour moi) de revenir aux couches. Je suis même allée à la pharmacie pour essayer de trouver un pot un samedi soir à 18h30… Nous étions entrées en conflit toutes les deux lorsqu’il s’agissait d’aller aux toilettes. Remuant comme une chenille et me demandant les WC, elle se stopait net arrivé devant la porte et partait dans une crise terrible dont mes vêtements ne sont souvent pas sortis indemnes…

C’est Papa Pig, avec son flegme légendaire (méga LOL), qui a trouvé LA solution. Non sans rire, sur le coup il a fait preuve de beaucoup de patience et s’est mis à lire une histoire à la miss qui a finit par se détendre et fait pipi dans le trou. Plusieurs jours durant, à chaque envie, il fallait lire une histoire.

Je t’avoue que ma patience et moi, nous prenions sur nous… mais ça fonctionnait !

C’est au détour d’une conversation avec ma nouvelle voisine qui a une fille de presque l’âge de Miss ChouinChouin, qu’une alternative à l’histoire m’a conquise !

Coller des autocollants (repositionnables c’est mieux hein!) sur le mur des toilettes en guise de récompense au challenge « Va faire pipi toute seule ».

Et ça a Fonctionné !

Mes toilettes sont magnifiquement redécorés avec des papillons et des libellules à paillettes (je les ai trouvé chez Lidl d’ailleurs, ils sont top !), mais au moins elle retrouve son autonomie. Il faut encore que je soit dans le coin, mais après tout c’est normal, elle n’a que 3 ans ma toute petite !

papillons-WC

Au final, cela fait maintenant 1 mois que nous sommes installés dans notre nouveau chez-nous et je suis ravie que ce problème de WC n’ait pas duré. Ravie pour elle surtout, puisque cela veut aussi dire qu’elle se sent bien chez elle. Miss ChouinChouin s’est bien approprié sa nouvelle chambre, mais surtout le nouveau salon !

Je ne sais pas s’il y a une moyenne en terme de « temps d’adaptation », mais je trouve qu’en fin de compte, ça n’aura pas été si long pour elle. Une chose est sûre, la grande capacité de dialogue que nous pouvons avoir avec notre fille, aide à régler beaucoup de situations compliquées.

Et toi, tu as déjà déménagé avec des tous-petits ? Comment ça s’est passé ?

Des bisous mes lapinous !

5 Commentaires

  1. Merci pour cet article qui est véritablement utile pour moi car nous déménageons avec notre 3 ans dans un mois 🙂
    (déménagement déjà fait quand il avait 14 mois mais si petit c’est moins dur car ils ont juste besoin de leurs parents !)
    J’espère que la transition se passera aussi bien que pour vous ! Je redoute surtout le départ de la crèche…

    • Avec plaisir ! Je redoutais aussi le départ de la crèche, mais finalement ça n’a pas été ça le plus difficile. Bon courage pour cette nouvelle aventure ! Finalement ça va vite une fois qu’on y est 🙂

  2. Ben deux déménagements pour ces 3ans, c’etait beaucoup plus dur pour son grand frere 8ans. Pas de soucis avec les toilettes de notre part car elle fait ou au pot ou au wc selon son envie lol. La ou ça a était dur avec la petite c est quand durant 9mois elle a partager sa chambre avec son grand frère et que du jour au lendemain elle a eu une chambre à elle toute seule. Cela fait 4mois déjà et encore souvent le soir elle veut dormir avec son frère. Les déménagements ça bouleverse leurs habitudes. Et moi aussi quand j ai quitter leurs premieres maison à chaqu uns je me suis dis : la ou ils ont fait leurs premiers pas leurs premières nuits leurs premier mots la ou j ai perdu les eaux hahahaha !!! Puis le temps fait le reste et on y est bien au pieds des montagnes. Bisous bisous

    • Et oui ils ont chacun leur petites habitudes qu’on vient bouleverser avec tous ces changements. C’est même difficile pour nous parfois… je me disais au début « pfff j’ai envie de rentrer chez moi ! » XD

  3. Retour PingJ'ai déclaré la guerre à la télé - My Factory of Love ♡

Laisser un commentaire